Ce qui devait arriver arriva. On a arrêté la casse, on a stoppé les frais et on a décidé d'en rester là. Fini la relation en demi teinte, à se poser des questions et à ne pas pouvoir se dévoiler totalement.

Point positif, F. m'a avoué à demi mot qu'elle avait bien craqué pour moi. J'en suis presque bouleversé, c'est le genre de compliment que propulse au septième ciel et qui me donne la patate pour l'avenir. Oui j'ai la classe, on ne me jette pas de cailloux au visage et je suis presque fréquentable. Point négatif on ne s'est pas séparé en bon termes et on ne restera pas même amis. Le ton est donné. Ce cas de figure est inédit. Jusqu'à présent j'ai toujours su faire la part des choses, trouver les mots qui vont bien, arrondir les angles mais là apparemment la pilule ne passe pas. C'est la lose. La prochaine sera la bonne... ou pas !

En tout cas il va falloir que je me bouge, que je me sorte les doigts. Sinon au pire j'irais vivre en Théorie. Car en Théorie tout va bien !

Je suis tombé par hasard sur cette interpretation assez libre du canon de Pachelbel à la guitare électrique, j'suis sur le cul, j'adore ! Ca me fout la pêche, ça tombe bien j'en ai plutôt besoin en ce moment. Bientôt les fêtes, les repas de famille à s'empifrer et a faire exploser mon taux de cholestérol, les remarques au sujet de la tournure de ma vie, les vœux de bonheur de mon cul et autres niaiseries. La seule chose que je ne prend pas à la légère c'est la santé. Finalement nous sommes bien peu de choses.